Loire-Divatte : Pompiers et secouristes s’entrainent

Ce samedi 24 mars, le rendez-vous était pris pour les 13 secouristes de notre antenne. Puis, direction Saint-Julien de Concelles pour notre exercice avec les pompiers du CIS. Première fois que nous travaillons en manœuvre avec eux mais nous sommes 6 PSE1 et PSE2 pour assurer le poste de secours, un est formateur tandis que les autres jouent le rôle de plastron.

Après un petit déjeuner, nous voilà partis pour 1h de mise en situation face à un individu tirant des coups de feu sur une personne puis mettant le feu au bâtiment.
Après que nous nous soyons protégés et que nous ayons prévenu la gendarmerie nous avons pu prendre en charge cette première victime. Puis immédiatement, 2 autres impliqués sortent par le toit pour signaler un incendie dans le bâtiment tout proche. Nous prévenons alors les services de secours adéquats, les pompiers, qui arrivent très vite.
Puis les événements s’enchaînent : les pompiers annoncent les victimes et nous les prenons en charge au fur et à mesure : un adulte en arrêt cardio-respiratoire pour commencer puis un enfant dans la même situation. Divers intoxiqués et blessés se succèdent et tous sont regroupés par les équipes de la Protection Civile ou par les pompiers, dans le PRV improvisé dans notre poste de secours.
Cet exercice avait pour but de faire face à des situations pour lesquelles nous sommes assez peu préparés mais que nous pourrions rencontrer. Nous avons travaillé ensemble et les pompiers ont découvert, pour certains, notre réelle activité et nos capacités à faire du secours à personne.
Forte de cette expérience, notre antenne renouvellera ces manœuvres avec les différents Centres de Secours de notre secteur afin de s’entraîner, de communiquer et d’apprendre à  faire la transition entre les différents services de secours.

Mélanie RIO
Secrétaire locale

Motocross de Barbechat 2011

Dimanche 22 mai avait lieu le fameux motocross de Barbechat. Un rendez-vous important préparé par les 13 secouristes de l’antenne de Loire-Divatte largement mobilisé pour l’occasion.
A l’aide de 5 équipiers venus des antennes de Nantes, Basse et Haute-Goulaine et de Vallet, l’effectif de 18 bénévoles est au complet pour couvrir l’ensemble du circuit toute la journée.  La spécificité de la manifestation, du terrain, du temps était au cœur des préoccupations des organisateurs et des secouristes. Pour être bien coordonné le jour J, un exercice a été organisé en amont, afin de prendre connaissance du terrain et de ses principaux dangers. Ainsi, la répartition des effectifs sur le terrain en fonction de leurs compétences et des rotations sont établit afin de permettre une organisation adaptée et efficace.

Le circuit, établi depuis plus de 30 ans sur le site du Champ-Chapron, permet au public de tout voir grâce à une parfaite visibilité. L’entretien et l’aménagement régulier du circuit, assurés par les nombreux bénévoles, permettent, depuis quatre ans, d’organiser, entre les courses, des shows freestyle, impressionnants sauts à moto qui fait monter l’adrénaline des spectateurs ! Mélange de terre naturelle, terre meuble et rochers, le terrain de Barbechat est particulièrement connu des participants pour ses 3 virages pentus qui nécessitent une surveillance particulière de la part des secouristes.

Il ne faut pas moins de 10 PSE2, 4 PSE1, 1 stagiaire, 1 Chef d’équipe, 1 chef de poste, 1 chef de section pour réaliser une bonne couverture. Le jour de la manifestation, les secouristes sont fin prêts. Briefing par le responsable du dispositif (Chef de section), puis déploiement s’effectuent au petit matin sous un soleil salvateur qui promet une journée chaude et poussiéreuse.

Pendant la durée de la manifestation, plusieurs victimes ont été prises en charge : de la plaie au traumatisme et malaise. Les secouristes, accompagnés d’un médecin, ont concouru aux soins des participants mais également du public venus en très grand nombre.  Tout au long de la journée, 9 victimes ont été prises en charge par les équipes. Certains gestes techniques ont été réalisés : immobilisation avec attelle et/ou avec écharpe, désinfection de plaie, relevage, brancardage. 3 victimes ont nécessité une visite médicale au CAPS et deux évacuations.

Un poste riche en enseignement organisationnel et en mise en pratique des gestes auxquelles les bénévoles de Loire-Divatte mettent un point d’honneur à bien maîtriser, ensemble, en s’entraînant régulièrement dans ces locaux.

Mélanie RIO
secrétaire-déléguée de l’antenne Loire-Divatte

La Protection Civile 44 s’expose dans le Vignoble nantais

En l’espace de 15 jours, deux opérations de communication ont été organisées, au complexe sportif de Vertou le 2 et 3 avril, ainsi qu’au Leclerc pôle sud de Basse-Goulaine le 16 avril. Sous l’impulsion du RESCOM Départemental et le soutien de la vice-présidente départementale en charge de la formation, ces opérations auront mobilisé au total une vingtaine de secouristes, venus de diverses antennes comme Basse et Haute Goulaine, Loire-Divatte, Remouillé, Rezé, Saint-Herblain, Nantes ou encore Couëron. Réalisées dans le cadre de la politique engagée par le pôle communication, ces actions permettent de sensibiliser le public à nos activités mais aussi de renforcer et de développer nos rayons d’action.

« Se faire connaître ou reconnaître »
A Vertou, c’est dans le cadre du renouvellement du partenariat entre la Protection Civile 44 et le Crédit Agricole Atlantique Vendée, que l’association a été invitée par la Caisse Locale de Vertou à participer à la Foire Intercantonale de Vertou, visitée par plus de 20000 personnes. Cette exposition à été l’occasion pour la Protection Civile 44 de présenter ses activités de formations et de secours à personnes, aussi bien sur le secteur vertavien que sur le département. Des démonstrations et des « initiations » au massage cardiaque et au défibrillateur ont été réalisées à la demande. Le public avait aussi la possibilité de s’inscrire à des sessions de formation, de rencontrer les secouristes et de s’informer sur la manière de devenir bénévole.

A Basse-Goulaine, les bénévoles de l’antenne de Basse & Haute Goulaine ont à nouveau profité de la « journée de l’humanitaire » organisée par le Leclerc Pôle Sud de Basse-Goulaine, pour se faire connaître (ou reconnaître) auprès du public fréquentant l’hypermarché, habitants du Sud Loire pour la plupart. Au programme ce samedi 16 avril : un poste de secours (fictif) à visiter, des vidéos, des panneaux, des flyers à voir et pour les plus intéressés, une petite démonstration de réanimation cardio-pulmonaire avec défibrillateur. Le stand, juste en face de l’une des entrées principales, a rapidement attiré l’œil des passants. Hommes, femmes ou enfants, peu importe l’âge, les personnes qui ont pris le temps de s’arrêter pour discuter avaient toutes la même idée en tête : en savoir plus.

Des opérations riches en rencontres
Le bilan de ces journées démontre clairement l’intérêt de ce genre d’opération : le succès est toujours au rendez-vous, et les bénéfices de ces interventions auprès du grand public sont loin d’être négligeables. Sur les deux opérations communication, ce sont presque 4 formations complètes qui ont été remplies en l’espace de 3 jours, une dizaine de contacts avec des entreprises ou des associations, pour des formations PSC1 et SST ou pour des postes de secours, et au moins 5 personnes intéressées par un engagement. Un bilan tout à fait positif, donc, qui ne compte pas les nombreuses personnes qui sont venues se renseigner à propos de l’association, mais aussi sur les formations, les postes de secours en général et les missions de type humanitaire. Les démonstrations sur les mannequins ont ravi les curieux et rassurés certains sur l’usage d’un défibrillateur, et le matériel déployé pour le poste de secours fictif au Leclerc de Basse Goulaine en a étonné plus d’un.
On notera également la présence des RESCOM de Rezé, de Couëron et de Basse et Haute-Goulaine qui souhaitaient s’initier à ce genre d’opération. Une bonne initiative, qui leur permettra, nous l’espérons, d’en réaliser à leur tour. L’équipe du pôle communication est à votre disposition pour vous aider dans la préparation et la réalisation de ces journées de sensibilisation !

Charlotte POMMIER
Responsable Secteur rédaction