Journée de l’humanitaire

Le 22 mars dernier a eu lieu la Journée de l’Humanitaire au Leclerc de Basse-Goulaine organisée par l’association des commerçants de Pôle Sud. Cette journée regroupait vingt associations axées autour de l’humanitaire ou de l’aide à la personne et avait pour but de leur donner une visibilité auprès des clients de la galerie.

L’antenne de Basse et Haute-Goulaine, aidée de l’antenne de Loire-Divatte, a ainsi monté un stand de communication. Nous avons installé une tente dans la galerie afin de reconstituer un poste de secours. Grâce à la participation de plusieurs formateurs, nous avons pu utiliser un mannequin pour des démonstrations de massage cardiaque qui ont interpellé et intéressé les passants, surtout les enfants.

Cette journée a ainsi permis de nous faire connaître encore plus auprès du public. De nombreuses personnes se sont renseignées pour des formations PSC1, voire même ont montré leur envie de s’investir davantage dans le secourisme et donc dans l’association.

Héléne Hattat
Chargé de communication locale de l’antenne de Basse et Haute Goulaine

La Protection Civile 44 s’expose dans le Vignoble nantais

En l’espace de 15 jours, deux opérations de communication ont été organisées, au complexe sportif de Vertou le 2 et 3 avril, ainsi qu’au Leclerc pôle sud de Basse-Goulaine le 16 avril. Sous l’impulsion du RESCOM Départemental et le soutien de la vice-présidente départementale en charge de la formation, ces opérations auront mobilisé au total une vingtaine de secouristes, venus de diverses antennes comme Basse et Haute Goulaine, Loire-Divatte, Remouillé, Rezé, Saint-Herblain, Nantes ou encore Couëron. Réalisées dans le cadre de la politique engagée par le pôle communication, ces actions permettent de sensibiliser le public à nos activités mais aussi de renforcer et de développer nos rayons d’action.

« Se faire connaître ou reconnaître »
A Vertou, c’est dans le cadre du renouvellement du partenariat entre la Protection Civile 44 et le Crédit Agricole Atlantique Vendée, que l’association a été invitée par la Caisse Locale de Vertou à participer à la Foire Intercantonale de Vertou, visitée par plus de 20000 personnes. Cette exposition à été l’occasion pour la Protection Civile 44 de présenter ses activités de formations et de secours à personnes, aussi bien sur le secteur vertavien que sur le département. Des démonstrations et des « initiations » au massage cardiaque et au défibrillateur ont été réalisées à la demande. Le public avait aussi la possibilité de s’inscrire à des sessions de formation, de rencontrer les secouristes et de s’informer sur la manière de devenir bénévole.

A Basse-Goulaine, les bénévoles de l’antenne de Basse & Haute Goulaine ont à nouveau profité de la « journée de l’humanitaire » organisée par le Leclerc Pôle Sud de Basse-Goulaine, pour se faire connaître (ou reconnaître) auprès du public fréquentant l’hypermarché, habitants du Sud Loire pour la plupart. Au programme ce samedi 16 avril : un poste de secours (fictif) à visiter, des vidéos, des panneaux, des flyers à voir et pour les plus intéressés, une petite démonstration de réanimation cardio-pulmonaire avec défibrillateur. Le stand, juste en face de l’une des entrées principales, a rapidement attiré l’œil des passants. Hommes, femmes ou enfants, peu importe l’âge, les personnes qui ont pris le temps de s’arrêter pour discuter avaient toutes la même idée en tête : en savoir plus.

Des opérations riches en rencontres
Le bilan de ces journées démontre clairement l’intérêt de ce genre d’opération : le succès est toujours au rendez-vous, et les bénéfices de ces interventions auprès du grand public sont loin d’être négligeables. Sur les deux opérations communication, ce sont presque 4 formations complètes qui ont été remplies en l’espace de 3 jours, une dizaine de contacts avec des entreprises ou des associations, pour des formations PSC1 et SST ou pour des postes de secours, et au moins 5 personnes intéressées par un engagement. Un bilan tout à fait positif, donc, qui ne compte pas les nombreuses personnes qui sont venues se renseigner à propos de l’association, mais aussi sur les formations, les postes de secours en général et les missions de type humanitaire. Les démonstrations sur les mannequins ont ravi les curieux et rassurés certains sur l’usage d’un défibrillateur, et le matériel déployé pour le poste de secours fictif au Leclerc de Basse Goulaine en a étonné plus d’un.
On notera également la présence des RESCOM de Rezé, de Couëron et de Basse et Haute-Goulaine qui souhaitaient s’initier à ce genre d’opération. Une bonne initiative, qui leur permettra, nous l’espérons, d’en réaliser à leur tour. L’équipe du pôle communication est à votre disposition pour vous aider dans la préparation et la réalisation de ces journées de sensibilisation !

Charlotte POMMIER
Responsable Secteur rédaction

Trail du vignoble Nantais 2011

Les organisateurs du Trail du vignoble nantais ont montré leur confiance en la Protection Civile pour la quatrième année consécutive. L’organisation rodée de ce dispositif de moyenne envergure a permis de répondre aux différents besoins sur les 13 heures d’activités du poste, avec la collaboration exceptionnelle du SDIS 44 et du SAMU 44.

Rendez-vous donné sur le site du Lycée Briacé au Landreau. Les 26 et 27 février 2011, plus de 30 secouristes de la Protection Civile 44 ont couvert cette manifestation sportive. Elle a regroupé pas moins de 1700 participants qui se sont affrontés sur 3 courses avec une partie nocturne et une partie diurne à travers plusieurs communes du vignoble : Le Loroux Bottereau, La Chapelle Basse Mer, Barbechat, Saint Sauveur de Landemont, Landemont et La Remaudière.

Assuré par l’antenne Loire Divatte et le prompt renfort des antennes voisines, Vallet, Nantes, Basse-Goulaine et Saint-Herblain, le dispositif s’organise autour d’« un poste principal, des équipes sur certains ravitaillements, une équipe prête à partir, une équipe médicalisée, bref, un roulement bien rôdé » nous explique Mélanie Rio, secouriste au poste principal. Le tout orchestré par Vincent Ferrand, chef du dispositif. « 19 interventions, principalement des traumatismes des articulations, des malaises et quelques plaies simples, ont été réalisées. Nous avons pu intervenir avec un délai moyen inférieur à 10 minutes » nous confie ce dernier. Les équipes ont bénéficié en plus d’un médecin, venu compléter l’effectif pour un avis médical fort utile, compte tenu de l’étendue du parcours. « Nous avons travaillé en étroite collaboration avec le CTA du SDIS 44 et le SAMU44. Le premier, pour nous faire transiter les appels concernant les victimes sur le parcours, le second pour la régulation médicale en partenariat avec le médecin du poste » poursuit-il.  « Ils nous contactaient lorsque des gens sur le terrain les appelaient directement pour que nous intervenions plutôt que d’envoyer une de leur équipe » complète Mélanie.
Un dispositif riche en activité, comme en témoignent les 6 transferts vers le poste de secours médicalisé qui auront été enregistrés, dont 2 qui aboutiront sur une évacuation vers le CHU par ambulance privée.  « Les victimes que l’on a pris en charge étaient agréables et nous ont donné l’occasion d’intervenir sur un panel de cas très variés » nous explique Alice, venue de l’antenne de Nantes.

« C’est un dispositif relativement intéressant par le fait qu’il est assez vaste » explique Benjamin, un secouriste de l’antenne de Saint-Herblain venu en renfort. « Cela nous a permis d’utiliser les VPS et VL, ce qui nous a fait voir le poste d’une autre façon grâce à la prise en charge sur place des victimes et de leur transport » continue la secouriste nantaise. « C’est un DPS psychologiquement fatiguant, de part le fait qu’il se passe en extérieur à une période où il n’est pas évident de patienter des heures. Mais si j’ai l’opportunité de le faire tout les ans, ce sera avec plaisir » nous confiera Christophe de l’antenne de Vallet, à l’image de Bastien, qui « compte le refaire l’année prochaine. Ca fait déjà 3 fois que j’y participe ».

Nicolas Bertet
Le responsable de communication départemental