Notre foyer d’accueil, victime d’une occupation

Mardi 23 octobre, le Collectif militant contre les logements vides à Nantes qui occupait déjà le Lieu Unique, a envahi le matin, notre foyer Gustave Roch, destiné à l’accueil des sans-abri en période hivernale. Ils ont été dans l’après-midi évacués sans violence par les services d’ordre.

foyer d accueil protection civile 44

© Franck Dubray in maville.com

Les assiégeants ont pénétré par effraction et se sont exhibés en portant des tenues Protection Civile, stockées dans ce lieu, face aux journalistes conviés.
La Protection Civile 44 condamne cette action et dénonce tous amalgames fortuits qu’engageraient les images réalisées par les médias présents sur les lieux.
Nicolas Bertet
Chargé de communication

Trail du vignoble Nantais 2011

Les organisateurs du Trail du vignoble nantais ont montré leur confiance en la Protection Civile pour la quatrième année consécutive. L’organisation rodée de ce dispositif de moyenne envergure a permis de répondre aux différents besoins sur les 13 heures d’activités du poste, avec la collaboration exceptionnelle du SDIS 44 et du SAMU 44.

Rendez-vous donné sur le site du Lycée Briacé au Landreau. Les 26 et 27 février 2011, plus de 30 secouristes de la Protection Civile 44 ont couvert cette manifestation sportive. Elle a regroupé pas moins de 1700 participants qui se sont affrontés sur 3 courses avec une partie nocturne et une partie diurne à travers plusieurs communes du vignoble : Le Loroux Bottereau, La Chapelle Basse Mer, Barbechat, Saint Sauveur de Landemont, Landemont et La Remaudière.

Assuré par l’antenne Loire Divatte et le prompt renfort des antennes voisines, Vallet, Nantes, Basse-Goulaine et Saint-Herblain, le dispositif s’organise autour d’« un poste principal, des équipes sur certains ravitaillements, une équipe prête à partir, une équipe médicalisée, bref, un roulement bien rôdé » nous explique Mélanie Rio, secouriste au poste principal. Le tout orchestré par Vincent Ferrand, chef du dispositif. « 19 interventions, principalement des traumatismes des articulations, des malaises et quelques plaies simples, ont été réalisées. Nous avons pu intervenir avec un délai moyen inférieur à 10 minutes » nous confie ce dernier. Les équipes ont bénéficié en plus d’un médecin, venu compléter l’effectif pour un avis médical fort utile, compte tenu de l’étendue du parcours. « Nous avons travaillé en étroite collaboration avec le CTA du SDIS 44 et le SAMU44. Le premier, pour nous faire transiter les appels concernant les victimes sur le parcours, le second pour la régulation médicale en partenariat avec le médecin du poste » poursuit-il.  « Ils nous contactaient lorsque des gens sur le terrain les appelaient directement pour que nous intervenions plutôt que d’envoyer une de leur équipe » complète Mélanie.
Un dispositif riche en activité, comme en témoignent les 6 transferts vers le poste de secours médicalisé qui auront été enregistrés, dont 2 qui aboutiront sur une évacuation vers le CHU par ambulance privée.  « Les victimes que l’on a pris en charge étaient agréables et nous ont donné l’occasion d’intervenir sur un panel de cas très variés » nous explique Alice, venue de l’antenne de Nantes.

« C’est un dispositif relativement intéressant par le fait qu’il est assez vaste » explique Benjamin, un secouriste de l’antenne de Saint-Herblain venu en renfort. « Cela nous a permis d’utiliser les VPS et VL, ce qui nous a fait voir le poste d’une autre façon grâce à la prise en charge sur place des victimes et de leur transport » continue la secouriste nantaise. « C’est un DPS psychologiquement fatiguant, de part le fait qu’il se passe en extérieur à une période où il n’est pas évident de patienter des heures. Mais si j’ai l’opportunité de le faire tout les ans, ce sera avec plaisir » nous confiera Christophe de l’antenne de Vallet, à l’image de Bastien, qui « compte le refaire l’année prochaine. Ca fait déjà 3 fois que j’y participe ».

Nicolas Bertet
Le responsable de communication départemental

POLE COMMUNICATION : LA CONTINUITE D’UNE POLITIQUE, LE DYNANISME D’UNE EQUIPE ELARGIE !


Comme vous l’avez sans doute remarqué, vous avez été TOUS sollicités pour rejoindre l’équipe de communication pour cette nouvelle année associative. Cet appel n’est pas anodin puisqu’il ouvre la seconde phase du plan de développement de la communication départementale, démarré en 2008. Continuons a multiplier nos actions : un mouvement positif est en marche dans les antennes. Nous rejoindre c’est donner encore plus de moyen et d’efficassité. Nous vous donnons aujourd’hui les moyens de vous exprimer et d’agir pour valoriser votre association et ses bénévoles. L’image de la Protec’ est entre vos mains.

Historique du plan triennal
Suite à l’enquête interne réalisée auprès de l’ensemble des membres de l’association (20% ont répondu) en fin 2008, le diagnostic était clair : il existe un problème de valorisation des bénévoles, dans la transmission de l’information et la communication (valorisation de nos activités). Lors de l’AGD 2009,  le président départemental s’est engagé à faire de la communication un objectif prioritaire. C’est dans une perspective de réponse à ses besoins et de se donner les moyens d’agir que fut mis en place, en 2009, la 1ère équipe de communication qui a déterminé des axes de développement et ainsi mis au point un plan de développement sur 3 ans (2008-2011) qui fut porté par Laurent Chappuis puis validé en Conseil Départemental. Durant l’année 2009, l’équipe de communication départementale a doté l’association d’outils d’information (Protec’Info, CODOR, Photothèque, fiches contacts), d’outils de communication (3000 triptyques, 1000 chemises, 10 000 flyers, le site internet officiel, film promotionnel), formé les RESCOM locaux volontaires à leurs prérogatives, a réalisé 19 soutiens de communication auprès des antennes, a rencontré des partenaires, a arrêté un budget pour 2010 et a multiplié les contacts avec les médias. Cette première phase de travail aux résultats positifs et encourageants apporte les bases de la création d’un Pôle communication plus large pour 2010.
Le Pôle Communication : une équipe de communication renforcée
C’est avec une équipe désormais de 9 adhérents que l’équipe va poursuivre ses engagements sur le terrain et approfondir ses objectifs. Il s’agit pour nous, en interne, de renforcer les liens avec les RESCOM locaux, d’accompagner ces derniers dans l’appréhension de leur responsabilité par des formations et l’utilisation d’outils de communication par un travail commun. En externe, nous nous attacherons à mieux anticiper les interventions et à multiplier les partenariats et nos actions communes de valorisation. Pour se faire, le Pôle communication se divise désormais en 5 secteurs. Le secteur Web s’attachera à accélérer l’évolution du site internet (Diagnostics, plan de développement, création de news letters, multiplications d’articles, partage de photos, mise en place d’espace collaboratif de travail et d’échange de documents). Le secteur photo-vidéothèque entretiendra une photothèque physique et virtuelle commune à l’ensemble des RESCOM. Le secteur relations publiques/médias aura la charge  de développer les liens avec la FNPC, les médias,  les officiels, les partenaires. Le secteur conception et rédaction s’attellera à homogéniser nos couleurs, à l’évolution de la ligne éditoriale du Protec’info, à mettre en place une veille informationnelle  avec les RESCOM.  Il incombera au secteur projet de concevoir des outils communs (kit AG/OPCOM, dossier d’accueil du nouvel adhérent), et de proposer des actions inter-antennes (forums, actions de communication).
Nicolas Bertet
Responsable communication départemental