La Protection Civile s’affirme dans le secours socio-psychologique

Le 30 novembre 2012, la Société  Française de Médecine de Catastrophe organisait sa session scientifique annuelle  à l’école du Val de Grace, sur le thème : « psychotraumatisme et catastrophes »  à laquelle la Vice Présidente de la Protection Civile le Docteur Françoise NICOL ROY et Marie Thérèse NEUILLY psycho-sociologue et consultante, de la Protection Civile 44 étaient conviée.
Le 30 novembre 2012, la Société  Française de Médecine de Catastrophe organisait sa session scientifique annuelle  à l’école du Val de Grace, sur le thème : « psychotraumatisme et catastrophes »  à laquelle la Vice Présidente de la Protection Civile le Docteur Françoise NICOL ROY était conviée pour participer à une table ronde à laquelle assistaient également  le Professeur Louis CROCQ Président de  CNUMP, le Docteur LOUVILLE  Vice Président de l’AFORCUMP, Marie Thérèse NEUILLY psycho-sociologue et consultante, de la Protection Civile 44, le Docteur François ROLLIN ancien conseiller de la FNSPF. Etait également présent Monsieur Samuel  GILMANT  chargé du développement à la Protection Civile.
Le docteur NICOL ROY a présente la formation de Premiers Secours Socio-psychologiques (validée par le  Professeur L.CROCQ) en  insistant sur la place et le rôle des secouristes formés aux SSP dans la chaine des secours des victimes  psychologiques en collaboration étroite avec les CUMP, et soulignée  l’importance de la mise en place dans les départements, de la  convention nationale CUMP/FNPC signée en janvier 2010 .
Madame MT NEUILLY a présenté l’action de la Protection Civile 44 à CHARRON lors de la tempête XYNTHIA en février 2010 et fait un exposé sur le positionnement  du secouriste de la PC sur un terrain bouleversé – quelles habiletés (en dehors de ses compétences de secouriste) doit il posséder dans le cadre du soutien psycho social ?
Nicolas Bertet
Chargé de communication

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.