Fêtes de Bayonne : « une expérience pour nos secouristes, des enseignements riches pour nos CODept »

Drainant pas moins d’un million de personnes malgré une météo un peu maussade pour l’édition 2011, les Fêtes de Bayonne sont un des rassemblements les plus importants de l’hexagone. Un rendez-vous désormais incontournable pour les secouristes bénévoles de la Protection Civile de France. Une équipe du 44 est venue prêter main forte à nos collègues des Pyrénées-Atlantiques (64).

Du 27 juillet au 1er août, une équipe de 6 bénévoles de la Protection Civile de Loire-Atlantique est venue renforcer les effectifs sur le dispositif de secours pour les fêtes de Bayonne qui, par sa durée, sa fréquentation et son nombre d’intervenants en fait l’un des plus grands dispositifs prévisionnels de secours en France. Cinq jours sur le pied de guerre pour la centaine de bénévoles qui constitue l’effectif des secouristes qui sont hébergés au lycée Louis-de-Foix puis répartis le jour et la nuit sur trois postes de secours. Riche par son « inter associativité » notamment avec la Croix rouge Française, le dispositif l’est également par les rôles tenus par les secouristes bénévoles auprès du SAMU64 et du Service départemental d’incendie et de secours du 64 (SDIS64).
En effet, la Protection civile est présente au poste médical avancé (PMA) et a pour mission d’éviter l’engorgement des postes de secours en transportant les victimes vers les structures hospitalières ou en regroupant certaines personnes, plus ou moins alcoolisées, vers une zone de surveillance nommée « Château Margaux », zone gérée par la Croix Rouge.
Pour remplir cette première mission, la Protection Civile met à disposition un poste équipé de moyens importants de communication ainsi que 10 véhicules de premiers secours à personnes (VPSP), chacun armé de 4 secouristes. Aux postes secondaires, la Protection Civile tient les rôles importants de chef de secteur. Elle partage les emplois de chef d’équipe, d’équipier-secouriste et de secouriste avec la Croix Rouge chargée, elle, de réaliser le suivi administratif des victimes.

Ceux qui ont de l’expérience des années précédentes sont mélangés aux nouveaux. Chaque équipe compte aussi un bénévole originaire du 64.
C’est la 4ème année consécutive que la Protection Civile de Loire-Atlantique « descend » en pays basque. Notre organisation est maintenant bien rodée : départ au petit matin du premier jour, déjeuner au sud de Bordeaux, arrivée en milieu d’après-midi, distribution des emplois, installation en chambrée, accueil du 64 et, vers 20h, prise de poste pour la première nuit. En journée, les secouristes doivent assurer des DPS à l’occasion des courses de vaches, de la fête des enfants, du concert aux arènes, du réveil du roi Léon, du Karrikaldi (espace dédié aux danses traditionnelles basques) …
Les heures et les nuits s’enchaînent alternant activité et repos. Peu de temps pour participer aux fêtes donc, si ce n’est pour une petite balade dans les rues du petit Bayonne ou aux arènes. Une escapade dans l’arrière pays et à la frontière espagnole sera, pour certains, la seule et unique période hors de l’organisation mise en place. Le retour vers Nantes n’est possible qu’après un peu de repos, le lundi après-midi.

Les besoins en renfort des responsables de l’ADPC64 coïncident avec le but recherché par la Protection Civile 44 puisque le 64 a besoin de secouristes chevronnés avec, de préférence, l’expérience des fêtes de Bayonne. Les CODept ou futurs CODept du 44 approfondissent leurs connaissances de gestion des grands rassemblements. Entre autre, l’expérience des fêtes de Bayonne a permis de participer activement à la mise en place des dispositifs de secours pour les apéros géants sur Nantes.

Bruno ROBERT
Responsable opérationnel départemental – Chef de détachement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.