Une bonne équipe dynamique !

Après l’antenne de Vallet lors du dernier numéro, nous nous sommes rendus auprès de l’antenne de Nozay à la rencontre de ses bénévoles.

Entité locale de la Protection Civile 44 la plus septentrionale du département, l’antenne de Nozay est crée en 2004. Anciennement Croix Rouge, elle est d’abord rattachée à l’antenne de Nort Sur Erdre. En 2006, Elle prend son autonomie à l’initiative notamment de Michel Bourdeau qui lui procure 5 véhicules. «Nous n’avions rien. Pas de vêtements, peu de matériel et peu d’argent. Mais on l’a fait.» explique fièrement Valerie Masson, présidente déléguée de l’antenne depuis 2009. «C’est la communauté de commune de Nozay qui nous a d’abord aidé grâce à une subvention de 2000 euros. Nous n’oublions pas aussi le soutien de notre conseiller général, Monsieur PHILOPPOT.» continue t-elle. C’est à partir de 2008 que l’antenne investit dans une mise aux normes du matériel. «A l’arrivée de Rodolphe Chiffoleau, notre antenne a demandé au siège départemental un soutien financier pour l’achat de matériel de secours. Aujourd’hui, l’antenne de Nozay possède 2 lots A complets. Il manque seulement un DSA.»
L’antenne peut être fière du chemin parcouru et sa récompense est à la hauteur du travail accompli : « Les travaux de construction du futur local ont débuté ce mois-ci. Il devrait être opérationnel dans le courant du janvier 2011. Nous voilà avec un beau local tout neuf grâce à la communauté de commune». nous confie-t-elle. Forte de 13 PSE2, 3 PSE1 et de 4 stagiaires, l’antenne auront réalisé plus de 27 DPS et pas moins de 7 formations PSC1 notamment grâce à Maryline, Rodolphe et Yvan, les trois formateurs de l’antenne.
Les activités de l’antenne se développent sur un secteur composé d’une douzaine de communes. «Cette année, les bénévoles ont formé une bonne équipe dynamique. Beaucoup de souvenirs sur les DPS comme la Fête de l’agriculture ou encore celui de Châteaubriant». «Un grand merci aux renforts départementaux. Beaucoup de partage qui nous donne du baume au coeur pour l’année à venir. » s’enthousiasme Valérie. «La charge de président-délégué n’est pas une chose facile. C’est très lourd à porter surtout quand on ne maîtrise pas les outils et que personne vous répond quand on a besoin d’aide. Plus qu’une formation, c’est l’entraide administrative que nous devons développer entre les antennes et le siège départemental. Le président-délégué est celui qui rassemble. C’est l’équipe qui apporte les compétences» conclurera t-elle.
Nicolas Bertet
Responsable communication départemental

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.