Manœuvre inter-antennes Saint-Herblain | Nantes | Rezé

Samedi 18 décembre a eu lieu une manœuvre inter antenne réunissant 3 antennes du département. Au programme révision de gestes par niveau et 2 cas concrets.
Témoignage de deux secouristes présents Florian et Mikaël.

Ils n’étaient pas moins de 22 secouristes venus des antennes de Saint-Herblain, de Nantes et de Rezé pour participer à cette manoeuvre à l’initiative de l’antenne herblinoise.
«On a commencé par des révisions de gestes en 3 groupes, PSC1, PSE1 et PSE2» nous explique Florian, secouriste de l’antenne de Nantes. «Pour nous, c’était retrait du casque et retournement. Des révisions qui on fait du bien à tout le monde, pour combler quelques oublis» Pour Mikaël, PSE2 de l’antenne de Rezé, «ces petits exercices, nous ont permis de nous rassurer avant les cas concrets».
Des ressentis en phase avec les propos de Christine Boisliveau, chef de détachement et formatrice PAE1 : «le but de ces révisions est de vérifier les connaissances des secouristes et d’évaluer ensuite leur application immédiate sur le terrain. »
Après ces ateliers, deux équipes sont formées pour intervenir chacune sur deux cas de chute. «Les interventions étaient toutes les deux lourdes avec un traumatisme grave» nous explique Mikaël. Des situations que chacun pourrait rencontrer sur un dispositif de secours et qui font intervenir du matériel et des gestes bien précis. «Pour ma part, je suis intervenu avec mon équipe sur une victime consciente avec douleur au niveau de la colonne et pas de sensation au niveau des membres inférieurs. Lors du transfert, la victime a perdu connaissance» nous témoigne Florian.
Si le mauvais temps a perturbé les cas concrets initialement prévus, «les secouristes et les formateurs restent quand même satisfaits du travail accompli, malgré quelques hésitations. C’était l’occasion de rencontrer des secouristes venant d’autres antennes avec qui on n’a pas forcément l’habitude de travailler. Des manoeuvres comme ça, il faudrait en organiser plus souvent» nous confiera Mikaël.

Cette initiative s’inscrit dans un mouvement de prise de conscience collective beaucoup plus large qui se concrétise par l’émergence, un peu partout dans le département, d’exercices mensuels qui témoignent d’une volonté d’évoluer et d’améliorer les conditions de prise en charge des victimes quelles que soient les situations. Un grand Merci à Alan, Benjamin, Christine et Gérard.
Nicolas Bertet
Responsable communication départemental

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.