Antenne de Vallet: « Des valeurs et des Hommes »


Nous nous sommes rendus dans les locaux de l’antenne de Vallet à la rencontre de ses bénévoles. «L’antenne  de  Vallet  a  été fondée en 1977 par Christian Pellouet et Nicole Jaumouillé. Elle  est  toujours  active  au sein de l’antenne» commente Philippe  Housset,  président-délégué de l’antenne. Forte  de  ses  17  PSE 2,  ses  2 PSE1 et 2 stagiaires, l’antenne de Vallet réalise pas moins de 50 dispositifs de secours ainsi que  4  formations  PSC1  par an.

« Nos secouristes sont très actifs  puisqu’ils  remplissent 90%  des  postes  locaux,  On fait  donc    peu  appel  aux renforts.» nous explique Philipe. Vallet essaye de  rester actif au niveau départemental. L’antenne a été présente sur bon nombre de dispositifs : centres de vaccinations, Apéro Géant, Couvre  Feu et  sur  l’opération Charron.
Bien  ancrée  au niveau  locale, elle  couvre un  important  territoire qui comprend  les communes de Vallet,  la Regrippère, Mouzillon, la Chapelle-Heulin,  le Pallet et enfin Clisson qu’elle partage avec  l’antenne de Remouillé. «On a de très bonne relation avec la Communauté de Communes de Vallet et notamment avec les Sapeurs Pompiers locaux comme le prouve leur participation importante lors de la manœuvre annuelle» nous précise t-il. Cette dernière a mis à leur disposition, après leur départ de  l’ancienne caserne des pompiers en 2001, 3  locaux dont une salle de réunion ou de formation qu’ils partagent avec La Croix rouge, les restos du Cœur et AVF (Village de France)  «On a la chance d’avoir de grands locaux pour entreposer notre matériel et nos 2 véhicules» poursuit-il.
Depuis  2006,  l’antenne  a  largement  investi  dans  le matériel  de  secours.  Elle  possède d’ailleurs aujourd’hui 2 lots A, 1 lot B et 1 lot C. «C’est suffisant pour l’instant. Notre problème principale reste de réaliser des sessions PSC1 complètes : on a du mal à les remplir.»  nous avouera Philipe. Pour se faire, l’antenne a diffusé des messages dans la presse. L’avenir de l’antenne semble bien se préparer. «La départementalisation doit nous apporter un meilleur fonctionnement (matériel, trésorerie, …). Mais elle doit se faire avec les antennes, car elles sont, à mon sens, la base  indispensable de la Protection Civile 44. » conclura-t-il.
Nicolas Bertet
Chargé de communication départemental

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.