Plus d’équipier secouristes à l’antenne de Remouillé

C’est dans leur local que nous sommes allés à la rencontre des bénévoles de  l’antenne de Remouillé. C’est spécialement pour nous que quelques uns d’entre eux, ont fait le déplacement. «  Finalement  on  est  vite  fait  rendu  à l’antenne  du  bout  du  monde  !  »  nous avouera  notre  reporter.
Situé  aux  portes de  la  Vendée,  l’antenne  couvre  un  grand secteur  rassemblant  pas  moins  de  15 communes  la  plupart  situées  dans  la Communauté  de  Communes  de  la  Vallée de  Clisson  (Aigrefeuille,  Remouillé,  La planche,  Vieillevigne,  Montbert,  Geneston, Saint- Hilaire de Clisson et Saint-Lumine de Clisson,  Maisdon,  Monnières,  Le  Bignon, Gorges, Getigné, Corcoué sur Logne) dont la commune de Clisson qu’elle se partage avec l’Antenne de Vallet.
L’antenne  de  Remouillé  fut  fondée  il  y  a plus de 30 ans par Alphonse Loiret. En effet, c’est en 1978, qu‘il fait le choix de quitter les Hospitaliers  Sauveteurs  Bretons  (depuis  1966) pour  la  FNPC.  Forte de  19 bénévoles,  elle  compte  aujourd’hui,  7 PSE2,  5 PSE1,  6 PSC1, 1 stagiaire (mais pas de formateur), venus des communes aux alentours.

Voilà un peu plus de  4  ans, que  l’antenne  s’est  installée dans  les  locaux de  l’ancienne école  primaire  remouilléenne.  «On  a  retapé  à  nos  frais  tout  le  local  :  nettoyage, cloison, peinture» nous déclare Audrey Marnier, présidente-déléguée de l’antenne. « Nous avons  réalisé en 2009, grâce aux 10 bénévoles actifs et  l’aide des  renforts départementaux, 30 DPS et 2 sessions de formation initiale PSC1. Pour l’instant, on a assez de DPS, on en a déjà trop ! »  continue-t-elle.
Manquant d’équipiers-secouristes, les bénévoles remouilléens mettent à point d’honneur à participer aux différentes activités de l’association puisqu’on les retrouve tant sur le plan grand froid que sur les renforts départementaux. « Audrey est partie sur la mission de Charron aussi », insiste Céline Martin, secrétaire-déléguée et chargée de communication de l’antenne.
Côté investissement, l’antenne avait investi l’année dernière dans 10 parkas et casquettes, «cette année, on a acheté une tente et un brancard cuillère, entre autre» poursuit Céline, également secrétaire-générale départementale adjointe. «Pour cette année, notre but est de former surtout des PSE2, trop rares chez nous, mais aussi de recruter. C’est déjà en bonne voie !» concluera Audrey en nous présentant Kevin

Pôle Communication

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.